lundi 13 novembre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

J’irai au bout de mes rêves…

Sur un quai de gare en forme de plage, des milliers de passagers ondulent comme une vague. Ils attendent le cétacé-transports pour un voyage qui va secouer. Le lundi, la conductrice c’est Madeleine la baleine. Elle a de la bouteille et la larme à l’oeil et mène âgée sa monture. … Suite »

vendredi 10 novembre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

En voiture les voyageurs…

6h45
Plus tôt encore que la veille, me voici installée avec mon grand sac argenté dans les entrailles de la chenille jaune et verte, côté tête, qui me mène tranquillement à mon gagne pain. Je vais être en avance. J’aime bien. J’aime bien arriver au bureau en même temps que le silence, … Suite »

jeudi 9 novembre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

Il suffira d’un signe, un matin…

Dans l’obscurité d’un matin hivernal, ma voisine de voyage a des yeux verts très beaux et m’offre un joli sourire en guise de bonjour. Ravie et avec grand plaisir, je lui offre le mien. En quelques fractions de secondes, elle fouille dans son sac, sort un crayon de bois, un bouquin poche et entame une analyse de texte avec un air très studieux. … Suite »

vendredi 13 octobre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

Ballerines Myrtille vernies

« Un jour de chance est un jour comme un autre. Curieux sont les gens qui attendent le vendredi 13 pour jouer, espérer, respirer et croire. Tous les jours sont des jours de chance ; il suffit juste de prendre conscience que nous sommes en vie. A l’inverse, c’est étrange aussi de se soumettre aux croyances maléfiques du 13, un chiffre pourrait donc décider pour vous ? ». … Suite »

lundi 9 octobre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

Rouge anti rouille

La jupe rouge anti rouille.
Cette journée d’automne s’annonçait douce, elle avait donc décidé de mettre sa jupe rouge. La météo clémente n’était pas la raison principale du choix de Clémence. … Suite »

lundi 9 octobre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

De l’utile au futile…

Louise avait tenu, malgré les larmes, malgré les cris, malgré les corps, malgré ses paysages adorés dévastés. Elle avait tenu jusqu’au bout de ce qu’elle pouvait. Puis, elle avait fini par se résigner, se résoudre à partir. Elle avait pris quelques affaires, sa paperasse administrative, quelques souvenirs, quelques photos. Sa petite valise était pleine à craquer : un peu comme elle… Elle essayait de … Suite »
Pages :«1234567...13»