mardi 21 novembre 2017 - Du tram, du bus    No Comments

Je serai prêt à tout, pour un simple rendez-vous… ♫

Thomas se rapprochait lentement mais sûrement du quai du tram et de ses 50 ans. 
L’arrivée prochaine de ce chiffre rond était propice aux bilans, un classique. Pourtant, il tentait de s’en défendre et de banaliser. Ce n’est qu’une année de plus finalement, on en fait tout un foin mais ce n’est pas si terrible au fond, pensait-il.
Pourtant, ce matin, pendant son trajet et dans sa torpeur, il se retourne un peu sur son passé…

20 ans.
Le bel âge. Le bel âge ? Tu parles ! Des boutons plein la tronche, une timidité chronique et des hormones surexcitées. Trois trucs complètement incompatibles.
Le tiercé dans l’ordre quoi.

30 ans.
Un walkman CD antichocs, une bande de potes sympa, un boulot sympa, une nana sympa, un appart sympa, une vie… ?
Bref, la locomotive de la routine entre en gare avec ses wagons de questionnements, attention à la fermeture des portes.

40 ans
L’âge pénible du doute permanent et de l’impossible choix
Ai-je vraiment encore envie de ce boulot ?
Ai-je vraiment envie de poursuivre cette relation ?
Dois-je prendre une bière ou un verre de vin ?
Une salade ou des frites ? Un peu des deux c’est possible ?

50 ans
L’âge où normalement, tout commence à se poser un peu, l’esprit s’apaise. On comprend que beaucoup de choses viennent de soi. L’ère de l’introspection se confirme, on cherche en soi. Profiter du temps présent, de l’instant. Dédramatiser les petits tracas, aller à l’essentiel. Trouver à l’intérieur les moyens pour être bien à l’extérieur. 50 ans, l’âge des possibles…
– Contrôle des billets, s’il vous plaît !

Un contrôleur du tram vient interrompre Thomas dans sa réflexion en parlant très fort et en répétant sa demande comme un mantra.
– Contrôle des billets, s’il vous plaît !

Thomas se dépêche de tendre son pass pour éviter une autre répétition.
– Bonjour, voilà voilà… Tenez.
– Vous n’avez pas validé votre pass, Monsieur.
– Si si je vous assure, en montant, comme tous les matins.
– Non ce n’est pas validé, regardez c’est indiqué sur la machine. Ca fera 5 euros.
– Ecoutez, j’ai passé le Navigo devant la borne et…
– Je veux rien savoir, votre pass n’est pas validé.

Thomas trouve la situation tellement absurde et le contrôleur tellement buté et désagréable qu’il laisse tomber, s’acquitte des 5 euros et retourne dans ses pensées…
50 ans donc, l’âge des possib…
– Monsieur, votre reçu.

Agacé, Thomas prend rapidement le reçu et à sa grande surprise au verso, il y trouve ces quelques mots :
« Je vous rembourse vos 5 euros autour d’un café, quand vous voulez… Xavier 06 91 34 ** ** ».

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!