dimanche 27 septembre 2015 - Contraintes, Musiques, Poésies, Tous    No Comments

André des artistes

david yeuxAllongée sous un Olivier les yeux fermés, en face du mur de Pierre, mes pensées se mélangent un Max. Je rêve. Loin du Paul emploi débordé, je suis partie d’Antony avec mon Marcel blanc et usé. J’arrive à l’auberge de la mère poulard au mont saint Michel et je trouve un joli Tom des trois mousquetaires et un gros Manuel. Je compte mes derniers sous : quelques Marc, trois Louis et un vieux Pascal. Je Matt Honoré de si près que je me cogne le nez au Judas. Il y a de l’Ugo dans l’air mais je ne me fais pas de Bill qui est un affreux Jojo. Je descends des tonnes de marches et je plonge enfin mes pieds dans le sable Désiré. Au loin, un (petit) Robert court après des pages volantes mais je n’en ferai pas un Roman. Je suis Juste venue devant l’océan Innocent pour oublier un Jules mais je n’ai pas la mémoire des prénoms. C’est Constant, c’est mon talon d’Achille

Taxi Girl – Chercher le garcon

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!