mardi 20 janvier 2015 - Et les autres, Poésies, Quartier libre, Tous    No Comments

Nous sommes.

Les embruns frôlent les brunes dans la brume, respire.
Le timide soleil d’hiver tient la porte au crachin d’hier.
Descendre dans le calme les marches de l’escalier en pierre.
Devant l’immensité, regarder la mer…
Le bitume creusé, explosé par les tirs absurdes, expire.
L’air est froid et les larmes chaudes.
Dessiner si fort, colorier multicolore, crayonner en corps.
Devant l’atrocité, regarder l’amer…
L’espace entre les dunes – sous le vent – joue avec le silence.
Les algues souples tanguent lentement dans l’écume opaque.
Nager dans l’eau sableuse bercée par le tendre ressac.
Le pavé cabossé brille et crie sous l’immense espoir uni : OUI !
D’une seule voix, sous le poids, accorder nos vies.
Assembler nos âmes et rassembler nos pas.
Nous sommes… Là.
.

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!