jeudi 7 février 2013 - Et les autres, Tous    2 Comments

Haletant

En ce jeudi matin brumeux et de façon tout à fait exceptionnelle, je vais vous offrir un grand préambule à mon petit* texte au titre drôlement énigmatique et terriblement palpitant.
Alors voilà, comment ? Commençons par le commençons par le… Commençons oui commençons ! Commençons par le commencement (tuto : comment faire du remplissage). Histoire de faire monter le suspens tranquille pèpère et la pression dans les vers (hic), histoire que vous vous demandiez :
Mais où diable veut-elle en venir…?!
Mais qui est donc ornicar ?!
(Oui d’ailleurs, c’est vrai ça, c’est qui ce gros con mec ?).
Pour que le temps ne passe plus ou s’arrête quand je veux…
Pour que le temps passe plus vite quand je veux aussi…
Pour qu’une fois de plus, vos yeux cavalent sur mes mots, poursuivent les plus grelots et s’arrêtent sur les plus beaux. Pour que vos paupières galopent sur mes
retours à la ligne et pour que toi… Tu aimes…
Bref, pour que vous kiffiez encore plus méga mieux (vegra quoi).
Attention : °’-roulements de tambour-‘°
« Haletant est bien froid pour un 7 février… »
Voilà c’est tout.
*(J’avais prévenu)
.

2 Comments

  • J’aime cette façon de jongler avec les maux ou les mots … J’aime les moqueries raffinées et les fausses pistes que le curieux assumé que je suis suit. Je kiffe ce blog et je salue avec déférence cellequivousécrit et cellequivousparle

  • Merci Pierre de vos commentaires encourageants et motivants !
    Cellequivousrépond et cellequivousremercie 😉

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!