mardi 11 décembre 2012 - Poésies, Tous    1 Comment

Quand t’es dans le dessert…

Dans cette vitrine en verre, je vois en un éclair
Chocolat débordant, tout blanc ou bien amer
Tu étais drôlement beau, avec ta peau dorée
J’aime assez ta brioche, tressée sucrée glacée
Ta langue de chat qui là, claquete sous mes doigts
Sais me faire oublier, le mauvais pain viennois

Canelé pas trop laid, pour concours de beauté
Un beignet dans le sucre, coeur compoté dévoilé

Tiramisu dessous, planqué dans ton café
Tu sais te faire amer, et tôt ou tard je perds

Savais-tu clafoutis, que ton flan est joli ?
Ta cerise charnue, me laisse sur le cul

Plonger les doigts là, au creux de ta panna
Sachez qu’en écrivant, j’en suis toute baba

Savoir le déguster, replier le feuilleté…
1000 feuilles pour un baiser.

Et toi petit pervers, prends une tarte au dessert.

1 Comment

  • Voilà un lyrisme qui n’est pas que du flan. J’aime cette forme spéciale (le secret de ton jeu) débauchée d’une poésie cafardeuse, et des persécutions syllabiques.
    Je découvre ce site. Ici, je tire un plaisir de lecture.
    Merci d’exister …

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!