jeudi 19 janvier 2012 - Poésies, Tous    No Comments

Cirque d’hiver

Temps suspendu.
Suspendu la nuit sur un long fil invisible.
Fil tendu enduit de magnésie assurant la prise de l’équilibriste agile…
Agile équilibriste, tour de piste du silencieux funambule des prémices…
Prémices ; artistes derrière la gardine, Auguste à perte de vue et ses absences
Absence distillée, fauve apprivoisé sur le requisit, exacerbe le voltigeur désir
Désir de maintenir délicatement la longe, mes mains sur tes trapèzes
Trapèze volant, balancé irrégulier, dans les airs de ne pas y toucher…
Toucher du doigt le sol et le chapiteau à partir de la vergue ; prendre le temps
Temps suspendu.
Suspendue la nuit sur un long fil invisible…
Somewhere in Between

Got anything to say? Go ahead and leave a comment!